Categories
Innovation

Un cliché de Shanghaï à 195 milliards de pixels

Au cours de la fin de l’année 2018, une photo a fasciné les réseaux sociaux, en effet, il s’agit d’un panorama de Shanghai effectué par l’entreprise Bigpixel qui possède une qualité incroyable. La résolution de 195 milliards de pixels permet en effet de zoomer jusqu’à un point tel qu’il est possible de reconnaître les visages et les actions des gens pourtant très éloignés.

Postée sur Facebook, les internautes se sont demandés comment elle avait été prise, pensant au début qu’il s’agissait d’une photo provenant d’un satellite, ils ont remarqué des incohérences au niveau des ombres. Attribuée par la suite à la société Bigpixel, il s’agit en réalité d’une multitude de photos prises depuis la Perle de l’Orient, une tour haute de 468m surplombant la mégalopole chinoise.

Cette photo permet de visiter la mégalopole, nous pouvons nous attarder sur de nombreux détails et de nombreux internautes ont tenté de regrouper les détails les plus intéressants dans ce cliché, une chose est sûre, c’est que cette photo est fascinante et vous pourrez vous amuser à en chercher les détails les plus étonnants durant des heures.

La photo :  http://www.bigpixel.cn/t/5834170785f26b37002af46d

 

Avec l’apparition de nouvelles technologies comme celle-ci, nous pouvons nous demander comment les utiliser dans la communication digitale, en effet, l’utilisation de photographies permet d’agrémenter les publications ou articles avec une image, pour illustrer son propos, c’est un outil très utile qu’il ne faut pas négliger bien au contraire. La place d’une illustration attire le regard de l’utilisateur, il s’agit d’un outil de communication très utile et même indispensable une image vaut mille mots, il va de soi que plus la qualité de cette image est grande plus son intérêt sera grand et plus elle sera effective, une photographie peut être artistique comme informative, il y a de nombreuses fonctions différentes ce qui permet de les utiliser dans de nombreux buts différents, pour illustrer son propos, pour donner un aspect esthétique à quelque chose ou tout simplement pour capturer un instant.

 Malgré tout, avec une photographie telle que celle de Shanghai, il est normal d’éprouver une certaine peur provenant sûrement d’un parallèle avec le roman de George Orwell 1984 et Big Brother. Cette technologie permet de reconnaître des visages et de voir tous les détails de ce qu’il se passait à un instant dans la ville, nous pouvons nous demander jusqu’à quel point allons nous préférer la sécurité à la liberté ?

Source 1

Source 2

Leave a Reply

Your email address will not be published.