Categories
Nutrition

L’app nutritionnelle Yuka lance une option premium payante

L’application mobile Yuka se dote d’une nouvelle source de revenus. Pour 15 euros par an, les utilisateurs peuvent y rechercher un produit par nom, scanner sans connexion, et consulter leur historique de manière illimitée.

L'application de conseils alimentaires Yuka lance une option payante
L’application de conseils alimentaires Yuka lance une option payante© Yuka

L’application mobile Yuka, qui évalue l’impact sur la santé de 600.000 aliments et 200.000 produits cosmétiques, a publié le 20 mai dans l’AppStore une mise à jour présentant une option premium payante. Ce service, facturé 15 euros pour un an, vient s’ajouter à l’application gratuite pour la doter de nouvelles fonctionnalités : la recherche par produit sans code barre, très demandée par les utilisateurs, mais aussi la possibilité de scanner hors ligne, et la consultation illimitée de leur historique.

8,5 millions d’utilisateurs

Yuka cible les consommateurs soucieux de leur alimentation qui veulent connaitre la composition d’un produit donné. L’utilisateur pose la caméra de son téléphone devant le code-barres du produit, puis l’application affiche la liste de ses composants et lui attribue une note en fonction de ses défauts et qualités pour la santé. Dans certains cas, Yuka propose aussi des alternatives de produits mieux notés. Les informations des produits sont renseignées à partir la base de données sous licence libre Open Food Facts. Certains producteurs renseignent directement les changements de composition dans la base de données de l’appli. Lancée en janvier 2017, Yuka avait atteint les 60.000 téléchargements en mai 2017, et dénombre plus de 8,5 millions d’utilisateurs en janvier 2019, dont 50% d’actifs mensuels, et 17% (soit 1,2 million) qui consultent l’application mobile de façon hebdomadaire. D’après Scandit, qui fournit à l’app son lecteur de code-barres, les utilisateurs scannent 2 millions de produits par jour.

En quête du bon business model

Yuka a trouvé son public avant de mettre en place un business model. Les trois cofondateurs, Julie Chapon, François Martin et Benoît Martin, avaient été financés en partie sur fonds propres, mais aussi par la dotation du concours La Fabrique Aviva, et une subvention de la Bourse FrenchTech de Bpifrance. Pour générer des revenus récurrents, Yuka a d’abord lancé un programme de nutrition en juin 2017 : pour 59€, les utilisateurs reçoivent pendant 10 semaines des “règles d’or” pour mieux s’alimenter, avec des idées de recettes et la possibilité de contacter le nutritionniste en charge du service. Depuis octobre 2017, un programme de dons permet à ses utilisateurs de contribuer directement. En février 2018, la moitié des revenus de l’entreprise provenait du programme nutrition, et l’autre des dons. Yuka a renoncé au développement BtoB : “Développer une application pour le compte d’une entreprise ne nous intéressait pas. Et puis, nous nous sommes rendu compte qu’un modèle économique en BtoC pouvait fonctionner”, indiquait Julie Chapon aux Echos début 2018. D’où l’offre premium à 15€ lancée en janvier 2019 sur Android et le 20 mai sur iOS. Avec ce nouveau modèle de financement, Yuka compte aussi préserver son indépendance face aux distributeurs et aux fabricants.

Illustration de l’offre premium de Yuka dans l’application Android.

Source: LSA Conso

One reply on “L’app nutritionnelle Yuka lance une option premium payante”

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *